Crazy Sunday to Devonport

Devontport Auckland

Au programme de dimanche dernier : découverte de Devonport. Il existe deux solutions pour y aller : la voiture ou le ferry. C’est la deuxième que nous avons choisi, la traversée se fait très rapidement (10 min depuis le port de Auckland). Nous sommes donc parti en direction du Ferry d’Auckland et nous avons acheté nos return tickets pour la somme de 12$ chacun.

Il y a des départs quasiment toutes les 30 minutes et aucun besoin de réserver son billet à l’avance. La traversée est très rapide, à peine 10 minutes soit tout juste le temps de prendre quelques photos et vidéos. Arrivé à Devenport, vous pouvez récupérer un petit plan de ce village côtier historique avec la liste des choses à visiter.

Pour la petite histoire c’est un des plus anciens quartiers de la ville de Auckland. Il y a plus de 40 000 ans ce quartier était composé de 3 cônes volcaniques : le Mont Victoria à l’ouest, le North Head à l’est et entre les deux le Mont Cambria. La première occupation Maori date de la moitié du XIVéme siècle. Puis la banlieue de Devonport a été occupée dans les années 1840 par des marchands européens qui l’avaient initialement nommée « Flagstaff » à cause du mât élevé près du Mont Victoria.

 

UNE RECONTRE IMPROBALE

Avant de partir dans le pays des Kiwis, nous avons entendu parlé de l’accueil chaleureux des locaux et de la confiance aveugle qu’ils accordent aux étrangers. Il faut dire que la Nouvelle-Zélande a été classée par plusieurs sites de destinations dans le Top 5 des destinations les plus accueillantes dans le monde. Et bien nous avons pu le voir de nos propres yeux !

Fraichement débarqués sur les quais de Devonport, nous étions en train de longer la Victoria Road avant d’entamer une nouvelle « montée » pour atteindre le sommet (sur cette journée nous avions prévu de marcher pas moins de 20 km). C’est alors qu’en bas du village, une dame nous interpèle (en anglais of course) pour nous demander si nous nous rendions au sommet pour prendre des photos (Sophie avait son appareil photo en main). Cette dame s’est alors proposée de nous amener au sommet avec sa propre voiture.

Il est vrai qu’après seulement 1 semaine d’immersion on était un peu confus et on ne comprenait pas vraiment pourquoi elle voulait nous amener au sommet : pour prendre des photos du paysage et lui envoyer après ? Pour la prendre en photo en haut du sommet ? Pour qu’elle nous prenne en photo en haut du sommet ? La troisième interrogation est la bonne : elle nous explique qu’elle adore jouer les paparazis. Un peu surpris nous acceptons avec plaisir et nous nous voici dans sa voiture, direction le sommet du Mont Victoria. Après avoir échangé sur les raisons de notre voyage, elle a commencé à nous décrire les environs, nous raconter des anecdotes, etc. C’est ainsi que nous avons eu droit à une visite privée d’une locale du Mont Victoria puis après du North Earth.

Il est vrai que dans notre tête nous nous demandions où était l’arnaque ? Il faut dire que lors de notre visite à Rome, nous nous étions fait avoir par les fameux soldats romains postés devant le Colisée qui vous abordent avec un grand sourire et vous demandent de payer en échange de photos prises avec vos propres appareils photos. Et bien, là non c’était une visite totalement gratuite et sans aucune intention commerciale ! En passant à côté d’un bus proposant des visites guidées (payantes) du Mont Eden elle nous a même dit qu’elle les détestait car c’était ces concurrents et que selon elle le tourisme ne devrait pas être payant (bon là on a un peu regardé par la fenêtre sans trop s’attarder sur le sujet ^^).

Après ces deux visites, cette dame nous a proposé d’aller dans un restaurant pour goûter les bons vins d’ici (vu qu’on lui avait dit qu’on venait de la région de Bordeaux et qu’on aimait le vin). Nous avons donc opté pour un Sauvignon blanc de la région de Marlborough et notre nouvelle amie est arrivée avec un plat de chips (frites) que nous avons dégusté ensemble tout en discutant (ou du moins en essayant …). Nous étions tellement absorbés par cette conversation (qui c’est terminée en dessins sur des bouts de serviettes en papier quand nous n’arrivions pas à trouver le bon mot) que nous en avons oublié de prendre quelques photos. Sorry !

Et oui, l’amabilité des Kiwi des pas une légende, c’est la réalité, des gestes qui malheureusement sont presque inimaginables en France.

devonport-local-guide

 

LE MONT VICTORIA

Le Mont Victoria culmine à 87 mètres c’est le plus haut de la partie nord d’Auckland. Le long de la montée vous pourrez y découvrir une école primaire qui est accolée avec son propre terrain de tennis. Vous pouvez également trouver la « Signalman’s House » une ancienne maison qui appartient maintenant à la Michael King Writes Centre et qui accueille des écrivains.

En haut vous avez une magnifique vue panoramique sur le port d’Auckland et le golf de Hauraki. Au fil des ans ce sommet a accueilli de nombreuses activités : des terres agricoles, des emplacements d’artillerie, des bunkers (l’un d’entre eux est d’ailleurs maintenant utilisé pour accueillir un club de musique), une station de signalisation, etc.

Une particularité fait la joie des touristes : des champignons sont installés sur le sommet. Ces derniers sont en réalité des aérations pour la station de pompage d’eau.

 

NORTH HEAD

Le nom de ce volcan est en réalité Maungauika, il offre également une magnifique vue du port d’Auckland et du golf Hauraki. Pour la petite histoire, en 1878, l’armée Néo-Zélandaise s’est ré-appropriée le lieu pour l’utiliser comme base de défense militaire. En 1885, face à la menace Russe qui est alors à son apogée, des fortins équipés de canons sont construits sur North Head pour dissuader l’ennemi.

Le fort est modernisé à partir de la première guerre mondiale et devient le centre administratif des défenses des côtes d’Auckland pendant la seconde guerre mondiale. En 1950, les défenses sont démantelées et l’armée quitte les lieux. Pour l’anecdote, en plus des vestiges (tunnels, canons), 4 petits canons ont été conservés sur le haut de la colline et ont été utilisés en 1953 pour saluer l’arrivée de la Reine Elisabeth II.

Aujourd’hui, c’est un lieu qui offre une vue magnifique sur le port d’Auckland ainsi que sur les îles de Rangitoto et de Motutapu. Il est toujours possible de se promener dans les anciens tunnels militaires et d’observer un armement venu d’un autre temps dont voici les quelques photos.

Si vous aussi vous avez déjà eu de telles expériences avec des guides locaux, n’hésitez pas à nous les laisser en commentaires 🙂

2 Responses to “Crazy Sunday to Devonport

  • Anne CAOURE
    11 mois ago

    Les enfants suivent votre périple…et nous aussi
    Merci de nous faire partager votre voyage, visiblement tout se passe bien et nous, ça nous fait rêver devant nos écrans …
    Profitez au maximum et au plaisir de lire les prochaines étapes…
    Biz à tous les deux

    • Merci beaucoup Anne ! C’est un plaisir de vous faire découvrir nos aventures aux pays des Kiwis ! Gros bisous à toute la famille !

Laisser un commentaire