De Tekapo au Mont Cook

Mont Cook
Le lac Tekapo et le Mont Cook sont deux étapes incontournables de la route vers le Sud de l’île de Sud. Nous avons découvert ces deux endroits pour la première fois lors de notre voyage avec Intercity pour aller en Helpx à Te Anau, nous y sommes repassés lors de notre semaine de road trip le long de la Southern Scenic Road puis nous y sommes revenus une dernière fois lors de notre Road Trip avec le père de Sophie. Vous l’aurez compris c’est vraiment une étape incontournable !


LE LAC TEKAPO

L’eau turquoise du lac Tekapo en fait une étape incontournable de votre trajet. La ville est très petite mais le lac vaut bien une petite balade qui vous mènera jusqu’à la Church of the Good Shepherd, une charmante petite église en pierre et en chêne bâtie en 1935. Figurez-vous que des mariages y sont encore célébrés !

Si jamais vous avez un temps clair, n’hésitez pas à passer la nuit dans les environs pour monter au Mont John qui dispose d’un observatoire vous permettant de découvrir le magnifique ciel de Nouvelle-Zélande. Nous n’avons pas eu cette chance mais rien que le ciel vu depuis Timaru était déjà incroyable !


LES HOT POOLS DE TEKAPO SPRINGS

Lors de notre visite au lac Tekapo nous avons eu la chance d’avoir un coupon de réduction sur Book.me pour profiter des hot pools de Tekapo Springs ! Au programme de l’après-midi : des bains allant de 28 à 33 degrés … parfait pour se détendre (surtout après une semaine à dormir dans la voiture sans matelas).


LE AORAKI/MONT COOK NATIONAL PARK

Le parc national d’Aoraki/Mont Cook fait partie de la zone inscrite au patrimoine mondial (avec les parcs nationaux du Fiorland, le Mont Aspiring et le Westland). Une vingtaine de sommets de ce parc dépassent les 3000 mètres, le Mont Cook est d’ailleurs le mont le plus haut (3 754m) de l’Australasie.

Pour découvrir ce lieu d’exception vous passerez par le magnifique lac Pukaki qui, avec un petit rayon de soleil, devient bleu turquoise. Pour découvrir ce parc national de nombreuses randonnées sont réalisables, le panneau du DOC nous en indiquait 7 dans le village et 3 dans la vallée de Tasman.

Au départ du village vous avez : Gouvernors Bush Walk de 1h A/R ; Bowen Bush Walk de 10min A/R ; Glencoe Walk de 30min A/R ; Red Tarns Walk de de 2h A/R ; Kea Point Track de 2h A/R ; Sealy Tarns Track de 4h A/R et la Hooker Valley Track de 3h A/R. Dans la vallée de Tasman vous avez : Blue Lakes and Tasman Glacier View de 40min A/R ; Tasman Glacier Lake de 1h A/R et la Ball Hut Route de 4h A/R.

 

HOOKER VALLEY TRACK

Lors de notre première visite du Mont Cook nous avons fait la Hooker Valley Track. Nous l’avions débuté sous le froid et la brume avec pulls et vestes de pluie, pour finir sous le soleil en tee-shirt ! C’est vraiment une randonnée facile, accessible en fauteuil roulant et adaptée pour les familles. Vous aurez l’occasion de découvrir les montagnes enneigées et même des glaciers : le Mueller et le Hooker. Sur le lac du Glacier Hooker nous avons pu voir deux gros icebergs (voir photo ci-dessus) et il faisait tellement chaud qu’une partie des deux c’est détachée juste devant nos yeux ! Bref une très belle balade qu’on ne peut que vous recommander !

 

RED TARNS WALK

C’est une randonnée avec pas moins de 1300 « marches » … Autant vous dire qu’on a eu des courbatures les deux jours suivants ! Mais la vue sur le village et le Mont Cook est vraiment magnifique ! Pour ceux qui ont le vertige, faite attention la montée est parfois vertigineuse.

 

BLUE LAKE AND TASMAN GLACIER VIEW 

Étant donné que la première fois que nous étions venu c’était sous le froid et la brume, nous n’avions pas vu toute l’étendue du glacier. La balade étant facile nous l’avons recommencé une seconde fois mais avec le soleil en prime ! Les Blue lakes étaient toujours aussi verts (et oui sans l’eau du glacier la couleur est verte) petite astuce montez directement à la Tasman Glacier View car vous pourrez voir les Blue lakes de haut. Le Tasman Glacier était le premier que nous voyons en Nouvelle-Zélande (27km de long et 3km maximum de large) et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on se rend compte du réchauffement climatique …

Ce parc a été un véritable coup de coeur (même par mauvais temps) ! Les randonnées sont nombreuses, relativement faciles, elles promettent de vous en mettre plein la vue et si vous êtes chanceux vous pourrez même y rencontrer des Kéas !

Laisser un commentaire