Trois semaines à la ferme

Helpx Te Anau

Nous venons de passer trois semaines dans une ferme aux alentours de Te Anau. L’occasion de découvrir un tout nouveau mode de vie 100% kiwis mais aussi de passer de supers moments avec une super famille !

 

LA VIE À LA FERME

Ce dernier « helpx » n’était pas comme les autres car nos hôtes ne sont référencés sur aucun site. A l’origine, nous avions contacté un Helpx qui a des chambres d’hôtes aux environs de Te Anau et qui avait besoin d’aide pour faire son site internet. Comme ils n’avaient pas de disponibilités, ils nous ont gentiment donner le contact de leurs amis ayant potentiellement besoin d’aide.

Quelques appels plus tard nous voici donc à « The Key », dans une ferme de moutons non loin de Te Anau. Nos hôtes sont Angela qui attend un heureux événement pour le mois d’avril et qui travaille dans un commerce à Te Anau, James qui travaille dans sa propriété d’élevage de moutons et William et Isla les deux enfants de 3 et 2 ans. Bien sûr, il y a aussi un chat, quelques chiens pour guider les moutons et des poules.

Ce qu’on peut vous dire c’est que le cadre est vraiment magnifique ! La propriété est immense, nous avons donc eu l’occasion d’emprunter le quad de James ou de faire quelques balades en voiture pour en découvrir tous les recoins. Par contre, étant situé à plus de 20 minutes de Te Anau, avoir notre propre voiture aurait été beaucoup mieux pour visiter les environs car à pied c’est tout simplement impossible.

Nous avons donc pu profiter de quelques trajets de Angela pour découvrir Te Anau et Invercargill. Mais le reste de notre temps à finalement été consacré au travail car nous avions des horaires très étalés dans la journée. Ou bien à la télé car la météo n’a pas été très clémente et nous avons eu beaucoup de jours de pluie ! Si vous êtes dans le même cas que nous (sans voiture) on vous conseille vraiment de rester proche des villes car même si l’expérience à la ferme est géniale cela devient vite lassant de passer toutes ces journées et ces moments de off au même endroit, sans pouvoir bouger ou visiter.

 

NOTRE RÔLE

Notre rôle était donc d’aider James ou Angela dans leurs tâches quotidiennes en échange du logement et des repas. Nous avons donc fait un peu de jardinage, quelques tâches ménagères, du baby-sitting, beaucoup de coupe de bois et nous avons aussi aider James à la bergerie.

Le plus difficile était le manque d’horaires et le fait que nous avons été très dépendants de la météo qui a été pourrie ! Parfois nous travaillons 2h le matin, 1h en début d’après-midi et 1h en fin d’après-midi. On avait pas clairement de demie journée de off mais juste des moments par ci, par la et nos jours de off ont seulement été 2 jours de pluie. C’était donc loin d’être l’emploi du temps idéal mais nous nous sommes adaptés. D’où notre conseil, si vous faites la même expérience, un moyen de locomotion est vraiment indispensable comme ça vous pouvez clarifier vos horaires et garder votre indépendance !

Comme à chaque Helpx nous avons donc été très polyvalents et fait principalement de la coupe de bois mais nous avons aussi aides James dans ces différentes tâches à la bergerie : trier les moutons, remplir la bergerie, les traiter, les laver, … Un travail vraiment enrichissant puisque nous avons découvert quelque chose qu’on ne connaissait pas du tout ! C’est vraiment passionnant de voir James au travail, sans parler des chiens dressés à la perfection !

Nous avons également eu la chance d’aller passer un week-end de 3 jours à Wanaka, chez la mère de James. Bon malheureusement il a fallu qu’on mérite notre week-end du coup nous avons également bosser : nettoyer toute les gouttières, nettoyer pas moins de 30 vitres et baies vitrées à l’intérieur et à l’extérieur, laver la voiture, garder les enfants et comme d’habitude fait pas mal de jardinage ! Mais en échange nous avions tous nos après-midi pour découvrir Wanaka qui est vraiment une très belle ville à vivre !

 

A LA FERME CHEZ LES KIWIS

Ces trois semaines nous ont permis de vraiment découvrir le style de vie d’une famille typiquement Kiwi.

Les horaires de la ferme commencent à 6h du matin ou vous avez la joie d’être réveillé par des enfants en pleine forme (suivant les jours on a le droit aux pleurs ou aux cris). Le travail se fait dans la matinée jusqu’à 11h30/12h où on déjeune et reprend le travail vers 13h pendant que les enfants font la sieste jusqu’à 16h où on commence à préparer le repas qui se prend généralement vers 18h et après un film enregistré grâce à la Sky TV direction le lit vers 9h30 ou 10h. Comme Angela travaille parfois tard le soir nous l’attendons pour manger et la soirée se prolonge ce qui nous ramène un peu plus dans nos habitudes françaises.

Autre point à aborder surtout dans cette région … le chauffage ! Ici ce n’est pas comme en France, on ne chauffe pas toutes les pièces des maisons mais uniquement les « pièces de vies » en l’occurrence le salon et la cuisine pour nous. Comme nous sommes en été (et qu’il est censé faire chaud) ces pièces ne sont pas chauffés, en moyenne la température dans la maison est de 17 degrés. Dans le salon elle atteint les 20° alors que dans les chambres elle est à 14°, finalement on comprend mieux pourquoi tous les lits sont équipés de couvertures chauffantes !

L’organisation des repas en Nouvelle-Zélande est également très différente. Une journée normale se compose bien évidement d’un petit déjeuner avec un thé avec du lait, des Weet-bix mélangées avec du lait et du yaourt pour faire un espèce de porridge et des toasts avec bien sûr : du beurre et de la Vegemite ! Le midi on a le droit au lunch kiwi qui se compose d’un PETIT sandwich ou d’un bol de soupe pour les jours les plus froids avec une boisson chaude en guise de dessert. Quant au soir c’est le vrai repas et autant vous dire qu’on a mangé de l’agneau sous toutes ces formes ! En saucisse, en steak, en gigot, … Nous avons aussi eu droit aux fameux desserts kiwis : le banana cake, le Rocky road, la glace Hokey Pokey.

Bon on a pas fait que manger on a aussi eu l’occasion de pas mal parlé de sport avec James qui est un fan de Criquet. On vous avoue qu’on a toujours pas compris à 100% les règles mais du coup Guillaume a eu l’occasion de suivre quelques matchs de rugby, … Comme beaucoup de Néo-Zélandais, James est aussi un pêcheur et un chasseur, malheureusement (ou pas) nous n’avons pas eu l’occasion de l’accompagner car il chasse seul mais il nous a raconté quelques une de ces meilleurs prises (ce qui a largement suffit).

En résumé, c’est une belle expérience, la première ou la voiture nous a finalement réellement manquée.

3 Responses to “Trois semaines à la ferme

Laisser un commentaire