Bilan 4 mois en Nouvelle-Zelande

Il est temps pour nous de vous faire un petit bilan de nos aventures à l’autre bout du monde. Nous avons passé exactement 4 mois et demi en Nouvelle-Zélande avec plus précisément un total de :

  • 3 semaines en Airbnb (2 à l’arrivée, le nouvel an à Christchurch et quelques jours à Dunedin)
  • 11 semaines de helpx dans 5 familles différentes
  • 10 jours de road trip le long de la Southern Scenic Road
  • 26 jours en van à travers les deux îles avec Sophie’s father

Au final nous avons quasiment découvert toute la Nouvelle-Zélande et nous avons atteint notre objectif premier : parler anglais. Cela n’a pas été facile tous les jours et nous avons parfois eu certaines difficultés (un manque d’organisation ou d’anticipation ou encore un budget limité), certains coups de mous (le manque de la famille et des amis) mais heureusement la grande majorité de cette expérience n’est faite que de bonnes surprises ! Aujourd’hui on a voulu vous partager nos impressions sur ces 4 mois à l’autre bout du monde.

Et puis, tant qu’à être à l’autre bout du monde, nous avons donc décidé de partir explorer les alentours et d’aller en Australie pour 2 mois. Cet article marque donc une transition puisque dans les prochaines semaines nous allons vous partager notre expérience au pays des Kangourous, juste avant de revenir en Nouvelle-Zélande pour les derniers mois de notre PVT.

 

LES DIFFICULTÉES RENCONTRÉES

Une organisation nécessaire

Pour rappel nous pensions être très organisés en arrivant en Nouvelle-Zélande mais nous nous sommes rendu compte que nous ne l’étions pas tant que ça et nous avons rapidement ressenti un vent de panique … Nous n’avions que deux semaines pour faire tous nos papiers administratifs (ça c’est facile, en 2 jours c’était bouclé) mais surtout pour trouver un toit et un travail … C’est limite !

Ici tout demande de l’organisation : pour se déplacer en transport en commun il faut s’y prendre à l’avance au risque de ne plus avoir de place, pour trouver un helpx il faut parfois demander des mois en avance, … Bien sûr cette organisation est aussi nécessaire pour gérer votre budget car il n’y a pas de secrets : plus on s’y prend à l’avance moins c’est cher !

 

Un budget limité

Tout comme nous pensions être organisés, nous pensions avoir un budget suffisant pour vivre cette aventure : 5000€ chacun (y compris les billets d’avion soit 4000€ au final). Dés le début, nous avons pris la décision de ne pas acheter de voiture car cela aurait impacté notre budget d’environ 50% et surtout parce que nous savions que Sophie’s father allait venir nous voir pendant 3 semaines minimum mais pas exactement quand, difficile d’imaginer une revente à la dernière minute !

Pour organiser notre budget nous avons mis en place un tableur Excel avec notre consommation mois par mois. Ce qui nous permet de savoir exactement où on en est : les mois ou on doit se serrer la ceinture et ceux ou on peut se faire plaisir. Comparé aux autres pvtistes que nous avons rencontrés notre budget est quand même très inférieur. Il est vrai que l’on fait attention, on fait beaucoup d’activités gratuites, on se limite sur la nourriture et les boissons (adieu vins, bières et cocktails) et on ne rentre pas dans les magasins on se contente du lèche vitrine. Finalement nous avons appris à gérer notre budget et on s’en sort très bien car nous en profitons énormément.

 

Garder le contact

Comme vous vous en doutez, l’étape la plus difficile quand on part loin de chez soi pour une longue durée, c’est le manque de la famille et des ami(e)s. Garder le contact a plus de 18000km de distance n’est pas aisé pour tout le monde (et encore moins quand on est en Nouvelle-Zelande et qu’on a pas accès à internet partout). Parfois la distance est positive et vous reprenez contact avec  des personnes que vous n’auriez pas pensé  mais il y a aussi des déceptions. Par exemple, depuis que nous sommes partis nous n’avons plus de nouvelles de certains amis. Parfois vous savez que cela est temporaire et d’autres non.

Heureusement d’autres restent très présents grâce à Messenger, Whatapp … et nous avons aussi une famille qui suit régulièrement nos aventures à travers ce blog. Sans compter que le fait de voyager à travers le Helpx nous a permis de rencontrer du monde et de retrouver (presque) à chaque fois « une seconde famille« .

 

UNE EXPERIENCE PLUS QU’ENRICHISSANTE

Voyager like a local

Nous nous sommes inscris sur le site HelpX un peu au hasard dans l’idée de passer un noël d’une autre façon et de découvrir une autre culture. Finalement ce mode de voyage nous a totalement convaincu ! On va pas vous le cacher le HelpX permet de faire de belles économies : vous êtes logés et nourris en échange de quelques heures de travail. Mais cela vous permet surtout de découvrir la culture locale, une nouvelle façon de vivre : des horaires différents, des habitudes alimentaires, des loisirs nouveaux …

À chaque fois c’est un nouveau défi, de nouvelles habitudes à prendre, un nouveau travail à découvrir, un nouvel accent à s’habituer … C’est une expérience impossible à décrire tellement elle est enrichissante ! Nous avons travaillé dans une ferme, dans un motel, dans des vignes, fait des travaux dans une maison, fait du jardinage … Nous avons partagé les passions de nos hôtes pour les concours de chiens, pour la protection des manchots, pour la cuisine (la plus belle passion du monde) … Autant de moments plus enrichissants les uns que les autres et à chaque fois de belles rencontres ! Certains Helpx nous ont fait des cadeaux, certains nous suivent sur les réseaux, nous envoie encore des messages … Il y a parfois des liens très forts qui se font avec certaines familles et c’est dur de les quitter !

 

Apprendre une nouvelle langue

Rappelons que notre objectif premier était de nous améliorer en anglais. Pour cela, nous avons mis toutes les chances de notre côté : apporter des petits livres de grammaire et de vocabulaire, télécharger des applications, des audiobooks et nous immerger dans la culture locale à travers le HelpX. On doit vous avouer que c’est vraiment cette dernière décision qui a été décisive car on se retrouve non-stop avec des anglophones et on a pas d’autres choix que de parler anglais, du coup on ne peut que s’améliorer !

Comparé à notre niveau du mois de décembre le changement est flagrant ! Les débuts ont été difficiles, on vous avoue même qu’on s’est même demandé si on allait vraiment parler anglais un jour ! On ne comprenait jamais la même chose, on demandait souvent de répéter ou on osait pas et on faisait semblant de comprendre en priant pour ne pas qu’on nous demande de nous étaler sur le sujet.

Le vrai déclic c’est fait chez Julie, après 3 mois passés en Nouvelle-Zélande. On a vraiment commencé à parler « naturellement », sans réfléchir en amont à ce qu’on allait dire. On a passé le cap d’avoir peur de répondre ou de faire des fautes. On s’exprime comme cela nous vient. Bon on vous l’avoue, on fait encore beaucoup de fautes de conjugaison et de grammaire mais on tient des conversations, on comprend ce qu’on nous dit et on arrive à se faire comprendre : c’est l’essentiel. La prochaine étape est de continuer à enrichir notre vocabulaire et à travailler notre grammaire et notre conjugaison pour limiter les fautes. Une étape que l’on devra continuer en France.

 

Créer notre blog

Le dernier point positif pour nous c’est ce blog, si à l’origine il n’était destiné qu’à notre famille et nos amis. Au final, il nous a permis d’améliorer considérablement nos compétences. On se retrouve à coder, faire du SEO, répondre à des interviews, sélectionner du contenu pertinent, travailler les photos et les vidéos. Bref un développement de compétence qui nous plait énormément et qui nous donne des envies pour la suite ! On a aussi pu faire de belles rencontres d’autres personnes qui vont tenter l’aventure Pvtistes ou même d’autres blogueurs ! D’ailleurs merci à vous de lire cet article, de nous suivre et de nous partager vos impressions !!

 

Le bilan de ces quarte mois : une aventures incroyables ou tous les jours on a pris pleins les yeux que ce soit pendant nos Road trip ou en Helpx. On a fait des rencontres merveilleuses et on tient ce blog qui nous plait. Même si tout cela demande beaucoup d’organisation on vit une aventure incroyable qui amène chaque jour son lot de bonnes surprises ! On ne regrette absolument pas notre choix de voyage et d’ailleurs on aimerait que ça ne se finisse jamais ! Mais vous inquiétez pas les copains on finira bien par revenir  😉

Laisser un commentaire